logo

Le panneau Penny Lane en danger d'être renommé si des liens avec l’esclavage sont prouvés

Publié le 16/06/2020 par Hugues Ranjard
Janis>Ah Bon?!>Le panneau Penny Lane en danger d'être renommé si des liens avec l’esclavage sont prouvés>

Le panneau Penny Lane en danger d'être renommé si des liens avec l’esclavage sont prouvés

 

Quatre panneaux de Penny Lane (dont celui signé par Paul McCartney) ont été vandalisés la semaine dernière. L’adresse Penny Lane, rendue iconique par les Beatles est ainsi en danger car supposée être en lien avec le marchand d'esclaves du XVIIIᵉ siècle, James Penny. Steve Rotherham, le maire de la région métropolitaine de Liverpool a déclaré qu’elle "risque d'être rebaptisée" si des liens avec l'esclavage sont découverts. 




La semaine dernière, quatre panneaux signalétiques de Penny Lane ont été vandalisés et tagués avec le mot “raciste”. Face à ces accusations, le maire de la région s’est exprimé hier via Sky News. "Si cette route s'appelle Penny Lane à cause de James Penny, alors une enquête doit être menée.” Il a continué en disant :  "On doit faire quelque chose et je dirais que ce panneau et cette route pourraient bien être en danger d'être renommés".

 


 

 

Aucune preuve plausible ne démontre encore que les fameux panneaux Penny Lane ont un lien avec ce marchand d’esclaves. Pendant son intervention, le maire de Liverpool avait ajouté : "il n'y a aucune preuve que c'est le cas". Après s'être pleinement renseigné à ce sujet, Steve Rotherham penserait que le nom de cette rue pourrait plutôt être associé à un péage qui était autrefois payé en centimes pour traverser la route. Certains habitants de Liverpool se sont vus choqués de ces tags. Plusieurs ont pris l'initiative de nettoyer les panneaux. 
 

 

Le Musée international de l'esclavage de Liverpool a également déclaré que les preuves reliant Penny Lane à James Penny ne sont "pas concluantes". Le vandalisme de ces panneaux suit de près la série de monuments (liés à la traite des esclaves) défigurés la semaine dernière à la suite des manifestations du mouvement Black Lives Matter, dont la statue d'Edward Colston à Bristol. 

Quant au nom de la mythique rue Penny Lane, son sort n’est pas encore connu. L'enquête va devoir continuer afin de déterminer si oui ou non, elle serait en rapport avec James Penny. Un appel a été fait aux habitants les appelant à "partager des preuves sur le sujet s'ils en ont en leur possession". Paul McCartney, auteur du célèbre morceau Penny Lane ne s'est pas exprimé. Il devait à l'époque être loin de penser à des allusions racistes en écrivant ce morceau si innocent, parlant de son enfance. Cette chanson ne mérite en aucun cas d'être mise en cause comme ce fut le cas sur Twitter ces derniers jours. 





 
avatar

écrit par

Hugues Ranjard

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Publié le mardi 16 juin 2020, mis à jour le mardi 16 juin 2020

ENCORE CURIEUX ?