logo

5 morceaux (trop) méconnus de chanson française à découvrir (si ce n’est pas encore fait)

Publié le 08/07/2020 par Hugues Ranjard
Janis>Compil>5 morceaux (trop) méconnus de chanson française à découvrir (si ce n’est pas encore fait) >

5 morceaux (trop) méconnus de chanson française à découvrir (si ce n’est pas encore fait) 

 

La chanson française nous fait du bien, elle rassemble. La variet rend aussi nostalgique d’un passé qui ne reviendra peut-être jamais, un âge d’or quelque part révolu. On a tous de grands classiques en tête que l’on écoute sans cesse. Et souvent, la nouveauté fait du bien. Les cinq morceaux ici présentés, souvent restés dans l’ombre ou bien dans une niche méritent une reconnaissance particulière. 

 


5. Philippe Katerine : Mort à la poésie

 



Et oui, avant de freestyler avec Alkpote (pute) et Lomepal, Philippe Katerine faisait de la chanson française plus classique, avec toujours de grands textes (ce qui n'a d'ailleurs pas changé). Mort à la poésie apparaît sur 8ᵉ ciel, son 7ᵉ album studio sorti en 2002. 

 

“J’écrase des insectes merveilleux,
sur des visages adolescents
et absolument consentants.” 

 

 

 


4. Pierre Vassiliu : Dans ma maison d’amour

 


Pierre Vassiliu était de ceux qui font un tube et cassent le jouet ...


Ce bon vieux Pierre ! Peu connu du grand public, Pierre Vassiliu a connu une longue et prolifique carrière. Un bon vivant à la superbe moustache dont peu de morceaux sont restés dans les têtes aujourd’hui. Son seul “tube” notable est le morceau Qui c’est celui-là. À noter que Vassiliu a tout de même fait la première partie des Beatles à l’Olympia en 1962. Dans ma maison d’amour, hymne au bonheur casanier.  

 

“Je veux qu’il y ait toujours, dans ma maison d’amour, 
Des hommes qui aiment les chiens et surtout les enfants 
Des hommes qui croient en tout et même au Père Noel 
Et qui disent à leur femme qui vieillit “tu es belle” 

 

 



 

3. Rita Mitsouko : Un soir un chien

  



Derrière les mégas tubes comme Marcia Baila, Andy ou bien C’est comme ça se cache une énorme pépite. Il se passe quelque chose de différent dans le morceau Un soir un chien tiré de l'album culte The No Comprendo, le genre de chef-d’œuvre que l’on écrit qu’une seule fois dans sa vie. Un piano, une voix et quelques arrangements de cordes très subtils suffisent amplement. Le meilleur moyen de comprendre est de sauter dessus et profiter de la première écoute qui, a priori, ne sera pas la dernière. 



“A tes pieds je serai
Frissonnante et glacée 
Attirée par la terre, ah 
Rivée par la pesanteur 
Là, je ne pourrai pas tomber plus bas”  

 


 

 

2. Louis Chedid : Dansez 

 



Le père de Matthieu Chedid, limite tombé dans l’ombre de son fils mérite une reconnaissance absolue à l’écoute de certains de ses disques sortis dans les années 80. L’album Panique organisée, parfait dans sa totalité contient de petits joyaux comme le morceau Dansez au texte brillant. 

 

“C’est comme ça mon pote, comme ça
La mort est une salope qui n’nous laisse pas le choix 
Et si jamais tu la vois avant moi
Fais-lui un bras d’honneur
Un bras d’honneur pour moi” 

 




 

1. Pierre Barouh : L’autre rive

 

 



J’aime me rendre disponible”. Voici la phrase qu’a répété Pierre Barouh toute sa vie. Célèbre pour sa participation au film Un homme et une femme (A la bande son sublime en collab avec Francis Lai) et la création de sa maison de production et label Saravah, Pierre Barouh s’est également passionné pour le Brésil et le voyage en général. C’est notamment grâce à lui que la bossa nova fut découverte en profondeur en France. 

Le morceau L’autre rive issu du chef-d’œuvre Le Pollen montre la fascination que Pierre Barouh avait cette fois-ci pour le Japon. L’album a été entièrement enregistré avec la crème des musiciens japonais en 1983 à Tokyo. Le disque connaîtra un grand succès là-bas. L’autre rive, premier morceau de l’album est une invitation à se plonger dans un disque comme il n’en existe aucun autre. Saravah ! 

 

“La vie, qu’elle soit longue ou brève
Moi, tous mes rêves 
Je les prends toujours au sérieux
Quand l’utopie brise les chaînes 
C’est l'oxygène, 
De ceux qui sont restés curieux.” 

 












 
avatar

écrit par

Hugues Ranjard

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Publié le mercredi 8 juillet 2020, mis à jour le mercredi 15 juillet 2020

ENCORE CURIEUX ?