logo

Les Red et Blue albums des Beatles fêtent leurs 47 ans

Publié le 02/04/2020 par Hugues Ranjard
Janis>Culte>Les Red et Blue albums des Beatles fêtent leurs 47 ans>

Les Red et Blue albums des Beatles fêtent leurs 47 ans. 

 

Il y a différentes manières de découvrir le plus grand groupe de musique de l’histoire. Pour certains, tout simplement grâce aux albums originaux. Pour d’autres à travers ces compilations dénommées Red et Blue albums qui s’apparentent plus à des recueils de chef-d’œuvre qu’à un simple regroupement de chansons. Ces deux disques fêtent déjà leurs 47 ans. 


 

                                

 

                
 

Mythique dès leurs sorties

 

Les Red et Blue albums sortent en 1973, seulement 3 après la dissolution du groupe. Les deux pochettes sont mythiques. Elles reflètent parfaitement le changement de direction qu'ont pris les Beatles à la moitié des années 60. Des gamins devenus des hommes, de la musique Pop-Rock devenant totalement avant-gardiste, visionnaire et innovante. La sortie de ces disques était à l’origine une réaction contre une compilation de quatre disques pirates appelée Alpha Omega vendue à la télévision en 1972. 

C’est le dernier manager des Beatles Allen Klein qui a compilé tous ces morceaux. Évidemment, ce dernier en plus de disposer des masters originaux avait sous la main des versions de chansons comme  From Me To You ou encore Let It Be jamais sorties auparavant. Et ça, à l’époque, ça faisait la diff.






 

Face aux désintérêts de Paul McCartney, John Lennon et Ringo Starr, c’est George Harrison qui s’occupe avec Allen Klein de la sélection finale des chansons. John Lennon se méfiait de toutes les compilations qui sortaient car il n’avait pas été consulté pour certaines sorties auparavant. Il voulait s’assurer que les versions ajoutées dans les Red et Blue soient les originales (traitées par George Martin) et que les pochettes soient telles qu’il le désirait (c’est-à-dire comme elles le sont). Voilà ce qu’il disait à l’époque au sujet de ces compilations : 

 



 

Toujours aussi cultes aujourd’hui

 

Ces deux disques ont permis de réduire le peu de gras qu’on peut trouver sur les albums originaux des Beatles. (Surtout pour les premiers albums, enlever un morceau de l’album Abbey Road serait une torture). En plus d’avoir été rééditées en CD en 1993, ces compils sont encore repressées aujourd’hui, en CD tout comme en Vinyle qui reprend une place dans le cœur des mélomanes. 

Le plus flippant dans cette histoire, c’est qu’un double album ne suffisait pour contenir tous les meilleurs morceaux des Beatles, il en fallait quatre… Il aurait même pu en falloir 6 car certains morceaux manquent cruellement à ces 4 disques. Aucun autre groupe n’a pu et ne pourra compiler 54 morceaux qu’un stade entier pourrait sans doute chanter en chœur.


 

Depuis leurs sorties, Les Red et Blue albums se sont vendus à plus de 30 millions d'exemplaires réunis. Ils sont devenus une partie cruciale du catalogue des Beatles et continuent d'être un excellent point de départ pour n'importe qui aimerait se plonger dans l’univers de génie du groupe. Ils ont également pu être un frein à la découverte des albums originaux qui sont évidemment les plus représentatifs de l’évolution et talent des Beatles.

avatar

écrit par

Hugues Ranjard

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Publié le jeudi 2 avril 2020, mis à jour le vendredi 17 avril 2020

ENCORE CURIEUX ?