logo

Flashback : Le jour où Jimi Hendrix a repris le morceau Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band en live seulement trois jours après sa sortie

Publié le 18/09/2020 par Hugues Ranjard
Janis>Culte>Flashback : Le jour où Jimi Hendrix a repris le morceau Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band en live seulement trois jours après sa sortie>

Flashback : Le jour où Jimi Hendrix a repris le morceau Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band en live seulement trois jours après sa sortie

 

On revient aujourd’hui sur une des nombreuses histoires ayant bâti la légende de Jimi Hendrix qui disparaissait il y a 50 ans... En 1967, Hendrix commence à percer dans le rock game. L’été de la même année, il ose alors reprendre un morceau des Beatles, seulement 3 jours après sa sortie initiale. Qui d’autre que Jimi pour avoir le culot de reprendre Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band en ouverture de son concert devant Paul McCartney, George Harrison, Eric Clapton, Pete Townshend et autres...

 

 

 

 


Le contexte 

 


On est le 4 juin 1967 quand The Jimi Hendrix Experience foule la scène du mythique Saville Theatre, qui appartient à l’époque à Brian Epstein, le manager des Beatles. Qui dit été 1967 dit Summer Of Love aux États-Unis. La liberté qui en découlait avait à ce moment là saisit le monde entier. 1967 est également la grande année du psychédélisme initiée par Les Beatles et l’album Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band qui a été un véritable tremblement de terre.

Désormais, tout a de l’importance, la pochette, le concept, la musique. Facile d’imaginer la tête de Jimi Hendrix quand il a entendu ce morceau pour la première fois, trois jours seulement avant son concert au Saville Theatre. La légende dirait même que Jimi n’était pas au courant de la présence de Paul McCartney (et sa moustache période Sgt. Pepper), George Harrison ou encore Eric Clapton dans la salle. La photo ci-dessous montre la bonne palette de musiciens mentionnée au même Saville Theatre, pour un concert de Hendrix en janvier de la même année.  

 

 


Un honneur à double sens

 


Jimi se lance donc sur scène, prêt à balancer du lourd et rendre hommage à l’un des plus grands albums jamais créé. Une autre légende raconte que Hendrix aurait demandé à son groupe de jouer Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band seulement 30 minutes avant le show. C’est en tout cas ce que rapporte le film All is By My Side. 

Au-delà de reprendre le morceau, c’est une version bien personnelle de la chanson que le groupe va jouer, pas de chichi, du vrai rock ‘n’roll avec une petite touche de blues. On sent toute la passion et l’engouement que met Jimi dans son jeu de guitare, son solo et son interprétation. Le fait que Jimi Hendrix joue ce morceau seulement 3 jours après la sortie de l’album culte des Beatles était hallucinant. Dans l’audience, McCartney et Harrison sont bluffés. 

 


 


Ce n’est pas pour rien que beaucoup de grands noms assistaient à ce concert, tous voulaient voir le nouveau Dieu de la guitare (on se demande ce que se disait Clapton…). Paul McCartney raconte souvent cette soirée pendant ses concerts et certaines interviews. Même si les Beatles étaient à cette époque au sommet, McCartney s’est vu très touché de cet hommage. Et ce encore plus dû à l’estime et l’admiration qu’il portait à Jimi Hendrix. Paul pèse ses mots en parlant de ce moment comme l’un des plus grands honneurs de sa carrière, c’est dire. 

 



À la fin du morceau, la stratocaster de Jimi Hendrix est totalement désaccordée dû à une utilisation excessive du vibrato (c’est ça qu’on aime). C’est encore Paul McCartney qui raconte que Jimi aurait alors dit au micro : “Is Eric There ?”. Il cherchait alors Eric Clapton pour raccorder sa Strat. Clapton était bien présent dans le public mais se cachait pour ne pas avoir à monter sur scène… Du moins, c’est ce que Paul McCartney raconte. 

 



Hendrix finit le concert en fracassant sa guitare, qu’il avait peint à la main avec un de ses poèmes, dédié à l'Angleterre. Il en balance ensuite les morceaux dans le public. Elle sera plus tard renommée la "Seville/Sgt. Pepper’s Stratocaster”. 


 

 

  

May this be love or just confusion
Born out of frustration
Wracked feelings
of not being able to make true physical
love to the universal gypsie queen of
true, free expressed music
                                                                              My darling guitar, please rest in peace.                                                                                              Amen

 


Le groupe quitte la scène direction les backstages où se trouve Paul McCartney qui les félicite pour leur performance. Une after party se tient chez Brian Epstein après le concert. C’est toujours ce bon vieux Paul qui les accueille à l’entrée, un gros joint dans la main... Culte.

Après ce concert au Saville Theatre, The Jimi Hendrix Experience avait séduit l’Angleterre. Il ne restait plus qu’à s’occuper de l’Amérique et quoi de mieux que le Summer Of Love pour ça. 

 




 
avatar

écrit par

Hugues Ranjard

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Publié le vendredi 18 septembre 2020, mis à jour le vendredi 18 septembre 2020

ENCORE CURIEUX ?