logo

Jeremy Spencer, premier guitariste de Fleetwood Mac, de la scène à la secte

Publié le 19/04/2021 par Maxim Ginoux
Janis>Culte>Jeremy Spencer, premier guitariste de Fleetwood Mac, de la scène à la secte>

Jeremy Spencer, premier guitariste de Fleetwood Mac, de la scène à la secte

 

Faire partie de l’un des plus grands groupes de l’histoire peut changer la vie de quelqu’un d’une manière inattendue. La célébrité, l’argent, les drogues, les rencontres. On va se pencher ici sur l’histoire de Jeremy Spencer pour qui la vie a pris un tournant auquel personne ne s’attendait. En 1971, le jeune britannique âgé de 22 ans décide de quitter Fleetwood Mac. Il le fait brusquement pendant une tournée, quelques heures avant de monter sur scène. Ses raisons ne sont pas simplement dues à des différents artistiques au sein du groupe... 

 

Une image contenant personneDescription générée automatiquement

 


Comme le rapporte le magazine Rolling Stone à l’époque, "il avait quitté l’hôtel Hawaiian aux environs de 14 heures. Il est parti à l’épicerie du coin, les sacs pas encore défaits, avec 200 dollars en poche". Mick Fleetwood et le groupe l’attendaient pour préparer le concert du soir. Ils étaient loin de s’en douter, mais c’était la fin de la période Spencer au sein du groupe de blues.
 

Danny Kirwan, Guitarist in Fleetwood Mac's Early Years, Dies at 68 - The  New York Times
 

Fleetwood Mac est l’un des groupes les plus populaires et des plus dysfonctionnels des années 70 jusqu’à nos jours. Malgré toutes les difficultés que le groupe a pu rencontrer tout au long de sa longue carrière, le groupe a connu un succès massif et sa musique intemporelle est toujours appréciée à ce jour. 

Tout au long de ses 50 ans d’histoire, le groupe emblématique a vu un grand nombre de membres rejoindre et quitter Fleetwood Mac. L’un des départs les plus intéressant – comprendre bizarre, étrange – a été celui d’un des membres fondateurs et guitariste du groupe, Jeremy Spencer.
 

 

Le noyau initial du groupe comprenait le batteur Mick Fleetwood, le bassiste John McVie, le guitariste/chanteur Peter Green et le guitariste Jeremy Spencer. Le groupe s’est formé à Londres en 1967 et a sorti son premier album éponyme en 1968. À la base, leur musique est accentuée sur le blues. Mais le son du groupe va évoluer à mesure que de nouveaux membres, avec leurs influences, entrent dans la danse. 

Peu après la création du groupe, Lindsey Buckingham rejoint le groupe à la seule condition que Stevie Nicks, sa partenaire musicalement et romantiquement, entre aussi dans le groupe (d’ailleurs il faut écouter d’urgence leur album Buckingham Nicks qui est simplement un bijou). La popularité du groupe explose dans le monde entier à ce moment-là. Ils sortent Rumours en 1977 qui les fera littéralement décoller. Album vendu à ce jour à plus de 40 millions d’exemplaires, et pas besoin d’attendre d’avoir une peine de cœur pour l’écouter.

Fleetwood Mac est introduit au Rock and Roll Hall Of Fame en 1998 et est un des groupes qui a le plus vendu de tous les temps. Mais le groupe est aussi connu pour ses départs divers, très médiatisés au fil des années. Ce turnover incessant a vu des grands musiciens intégrer et partir tout au long de la carrière de Fleetwood Mac. Et pourtant, le groupe a su s’adapter pour trouver le succès commercial et critique qu’on lui connait. 

 

Une image contenant texte, livreDescription générée automatiquement

 

Depuis plus de 50 ans que le groupe existe, pas moins de douze membres l’on rejoint ou quitté. Parmi tous ces départs, on a décidé de retenir le plus étrange de tous. 

Spencer, qui était un des membres fondateurs du groupe, a toujours été le second guitariste derrière Peter Green, le leader original de Fleetwood Mac. Dès le début, cette formation ne va pas plaire à Spencer et les deux se querellent souvent. Les conflits étaient principalement dus au fait que Spencer avait un problème d’égo au sein du groupe et qu’il ne voulait pas contribuer aux chansons écrites par Green. 

Alors que le groupe est en pleine tournée aux États-Unis, Spencer quitte leur hôtel et par la même occasion le groupe. Alors qu’il part acheter le journal et des bonbons, il rejoint The Family, une secte basée à Huntington en Californie. Son départ a lieu quelques heures seulement avant que le groupe ne donne un concert à Los Angeles devant une salle comble. Spencer n’est retrouvé que cinq jours plus tard par les autorités, qui le découvrent au quartier général de The Family.

Il était déjà trop tard pour le guitariste qui était déjà complètement métamorphosé. Ses longs cheveux ébouriffés étaient coupés court et ses vêtements avaient été échangés contre des tissus quelconques. Son argent avait aussi disparu, déjà reversé au culte et il parlait de sa ‘mission’.
 

Le culte des enfants de Dieu (The Family International): Histoire du culte  apocalyptique pédophile – Betanews.fr
 

Également connue sous le nom des Enfants de Dieu, The Family a été fondée et dirigée par David Berg. Le culte croit en une future révolution spirituelle et pour les membres, le monde extérieur qu’ils appellent sobrement Système, est rempli de mal.

La secte croit aussi en la liberté sexuelle, en particulier Berg, le gourou. Il sera accusé plus tard de comportement inapproprié envers des membres du culte. Ce culte existe toujours et Spencer n’a pas été la seule personnalité médiatique à en faire partie. Dans ses rangs, The Family a pu compter la famille Phoenix au complet.

Joaquin Phoenix a pu échapper à la secte alors qu’il était encore très jeune et a pu s’exprimer contre elle. Spencer lui, en fait toujours partie. Depuis 1971, il a mis ses talents musicaux au service de The Family, puisqu’il a continué à sortir des albums promouvant le message de la secte. 

On ne juge pas la qualité de ses œuvres, mais on va quand même continuer à écouter Fleetwood Mac pour notre salut... 







 

 
 

 

avatar

écrit par

Maxim Ginoux

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Publié le lundi 19 avril 2021, mis à jour le lundi 19 avril 2021

ENCORE CURIEUX ?