logo

L’histoire complètement folle du "Worldwide Texas Tour" des ZZ Top en 1976

Publié le 21/04/2021 par Maxim Ginoux
Janis>Culte>L’histoire complètement folle du "Worldwide Texas Tour" des ZZ Top en 1976>

L’histoire complètement folle du "Worldwide Texas Tour" des ZZ Top en 1976

 


Les papis du rock’n’roll qu’on aime adorer. ZZ Top est un groupe de rock qui s’est formé en 1969 à Houston dans le Texas. Le groupe se compose toujours des mêmes membres, à savoir Billy Gibbons à la guitare et au chant, Dusty Hill à la basse et au chant également, et enfin Frank Beard à la batterie. Quand ils forment le groupe, ils sont tous âgés de vingt ans, mais ils prouvent alors instantanément qu’ils avaient quelque chose de spécial.

 

 

Une image contenant personne, intérieurDescription générée automatiquement

 

Avec leur style unique mélangeant blues et rock, leur énergie et leur puissance, les trois rednecks sont les véritables fondateurs du rock sudiste. Billy Gibbons à la guitare à un jeu et un son caractéristique qui fonctionnent superbement avec la rythmique de Dusty Hill et Frank Beard. Et avec sa voix grave et profonde, Gibbons contraste bien avec le chant plus aigu de Hill. 

En moins d’un an, les trois musiciens signent un contrat avec London Records et sortent leur premier album en janvier 1971, intitulé simplement ZZ Top’s First Album. Mais c’est en 1973 que le groupe gagne véritablement en popularité avec leur album Tres Hombres, qui contient le mythique "La Grange", connue pour son rythme entraînant et son chant distinctif. Le trio s’attire toutes les critiques, enfin, seulement les bonnes.
 


 

Au début des années 70, la popularité du groupe ne cesse d’augmenter. Fandango !, leur cinquième album déjà, est un énorme succès encore. Leur manager, Bill Ham, sent alors le bon filon. Il savait que ZZ Top avait un gros potentiel pour devenir sensationnel, mais il leur fallait un gros coup de pub pour entrer dans la légende. C’est ainsi qu’en 1975, le groupe décide de faire une tournée massive pour promouvoir un peu plus leur album. Et ils connaissaient les enjeux. Cette tournée ne devait pas être comme les autres. Il fallait qu’elle soit énorme. 

C’est ainsi que l’idée va naître. Celle de faire connaître la culture, l’image et l’esprit du Texas à travers les États-Unis. Pour le groupe, leurs racines texanes sont un héritage qu’ils ne doivent pas ignorer. Ils devaient faire ressentir ce sentiment à tous ceux qui assisteraient à la tournée. 

Fort de leur énergie, le groupe se lance alors dans le Worldwide Texas Tour pour donner pas moins de 100 concerts en 18 mois à travers tout le pays. Une idée ambitieuse, mais à la hauteur du groupe. 

 

Une image contenant texteDescription générée automatiquement

 

Ce qu'on peut dire, c'est qu'ils ne font pas les choses à moitié. Bill Ham, le manager du groupe, engage pour l’occasion Bill Nuram qui avait déjà travaillé avec eux pour créer les pochettes et les affiches du groupe. Cette fois-ci, son but était simple. Faire tout en grand. Il créer une scène énorme en forme de Texas qui est inclinée pour que le public puisse voir les trois protagonistes. Il faut pas moins de sept heures et une quarantaine de personnes pour la monter. Gigantesque. 

Derrière les musiciens se trouvait une immense toile de fond de plus de cinquante mètres avec des décors du Texas peint dessus, comme le canyon de Santa Elena ou encore le Rio Grande. 

Dusty Hill se souvient de cet excès de débauche et tous ces camions pour transporter la scène. Mais ça ne suffisait toujours pas. Plus de 130 éclairages et 260 hautparleurs étaient installés tout autour de la scène. De quoi faire rugir le rock sudiste d’ouest en est. À cela s’ajoute bien évidemment des plantes en tout genre, cactus, agaves, yuccas. Et des animaux. Beaucoup.

En effet, Bill Ham entre en contact avant la tournée avec Ralph Fisher, un cow-boy du coin. La requête est simple. Est-ce qu’il peut en un temps record dresser un bison ? C’est ainsi qu’en plus de la scène démesurée, des éclairages à faire pâlir Versailles, le groupe se retrouve à tourner avec un bison, mais pas que... Un tatou s’ajoute à la liste, des serpents à sonnette et des vautours, qui ont tous dû être dressés pour supporter la musique forte, les lumières et la foule. 

C’est ainsi que pendant des semaines, Ralph Fisher entraine un bison à monter sur une rampe, tout en lui faisant écouter du rock à fond, en agitant des drapeaux devant lui et lui jeter des pétards, tout pour l’habituer au stress. Ça fait bien sur le cv. 

Mais une fois en tournée, les animaux étaient extrêmement bien traités, avec vétérinaire et experts en animaux toujours présents. Aucune dépense n’a été épargnée pour leur bien-être et bien heureusement. 
 

 

La tournée débute le 29 mai 1976, avec en première partie Lynyrd Skynyrd. ZZ Top va ainsi parcourir l’Amérique entière pendant les dix-huit mois qui suivirent. La tournée est un succès et le public est conquis. Tout le monde aime l’esprit Texan et le show est à la hauteur des attentes. Pour que le groupe fasse les gros titres dans les journaux, l’équipe technique fait s’échapper – tout en gardant le contrôle – parfois les crotales sur scène. 

Mais même en gardant un contrôle certain, les imprévus sont toujours de mises. Surtout avec des animaux sauvages. C’est ainsi que le 3 juin 1976, un vautour décide de prendre son envol en plein milieu d’une représentation. Billy Gibbons se souvient : "Il faisait des cercles au-dessus de la foule. Ralph Fisher est sorti. Il portait un chapeau blanc et avait entrainé le vautour à le trouver et se poser sur sa tête. Mais dans notre public, il y avait beaucoup de chapeaux blancs et l’oiseau ne savait pas sur quelle tête se poser. Finalement nous avons dû arrêter de jouer et Ralph a sifflé l’oiseau pour qu’il vienne se poser sur sa tête. Cela a rendu la soirée un peu difficile".

Tout au long de la tournée, Bill Ham a quand même fait le job. Il devait s’assurer que la tournée se passait le mieux possible avec le moins d’incident, allant jusqu’à interdire le groupe de trop boire pour ne pas compromettre les représentations. 

Et mis à part la balade du vautour, une seule date a été problématique pour le groupe. Une semaine après, le 12 juin 1976, la représentation qui causa le plus de problèmes et qui fit couler beaucoup d’encres. 

Le concert, qui a lieu dans un stade de baseball, commence avec Aerosmith qui est très mal accueilli par les fans de ZZ Top. Il faut dire qu’ils n’avaient pas envie d’écouter ce groupe et ils l’ont fait comprendre. Aerosmith n’a même pas pu finir son show puisqu’un fan, plus excédé que les autres sûrement, a carrément débrancher le courant sous la scène pour ne plus les entendre. Les autres fans se contentaient seulement de leur jeter des bouteilles de bière dans la gueule. 

Pour ajouter au chaos déjà présent, plusieurs animaux s’échappent, dont le bison qui fonce à travers la foule, sans blesser personne. Bien éduqué, mais quand même visiblement énervé, il fera des misères au gazon si propre du Three Rivers Stadium.

La tournée continue sans véritable autre incident, elle sera un énorme succès. Plus de quarante ans plus tard, le groupe ZZ Top est toujours là, les mêmes texans énergiques et fous. Seule la barbe a changé. 

 












 

avatar

écrit par

Maxim Ginoux

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Publié le mercredi 21 avril 2021, mis à jour le mercredi 21 avril 2021

ENCORE CURIEUX ?