logo

Bonne nouvelle, la SACEM va rémunérer les concerts sur internet.

Publié le 22/05/2020 par Hugues Ranjard
Janis>News>Bonne nouvelle, la SACEM va rémunérer les concerts sur internet. >

Bonne nouvelle, la SACEM va rémunérer les concerts sur internet. 

 

C’est une très bonne nouvelle qui vient de tomber pour les artistes. En grande difficulté dû à la pandémie, la SACEM a décidé de rémunérer les concerts donnés sur Facebook, YouTube et Instagram. 



Les concerts virtuels ont rythmé notre confinement pendant presque deux mois. Les salles de spectacle étant fermées, les lives à la maison étaient alors le seul moyen pour les artistes de garder un contact avec leur public. On s’en est mangé des dizaines et des dizaines, à toutes les sauces. Pour soutenir tous ces artistes, la SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de musique) a lancé un plan d’urgence en débloquant pas moins de 43 millions d’euros pour ses sociétaires. 

Ne pas se méprendre, cette aide vient évidemment seulement pour les sociétaires de la SACEM. C’est bien connu, tout le monde n’a pas la chance d’y être inscrit, certains sont vites découragés par les formulaires d’inscriptions… On les comprend. 

 
 


Cette aide financière va être active partir du 1er juin et prendra en compte toutes les performances données en ligne sur YouTube, Facebook et Instagram depuis le 15 mars 2020. Dans un communiqué officiel, la SACEM a également assuré que « des contrats sont en cours de négociation avec d'autres plateformes ». Autre bonne nouvelle, cette rémunération devrait continuer au moins jusqu'au 1er janvier 2021.

Et comment ça marche ? En gros, les sociétaires de la SACEM devront déclarer leur activité en indiquant la date, la durée la plateforme de diffusion, les œuvres interprétées et le lien de redirection vers la vidéo. La durée du live entraînera un montant minimum à percevoir de 10 euros bruts pour un morceau, 46,35 euros pour les concerts de moins de 20 minutes et 76 euros pour ceux dépassant les 20 min. Phénomène de notre génération, le nombre de vues va également être important dans le calcul. Une vue équivaudra à 0,001 euro. 

La SACEM a frappé un grand coup avec cette aide sachant que nous ne sommes pas près de retourner de si tôt dans des salles de concerts bondées. Le nombre de concerts virtuels va sans doute encore plus exploser dans les jours à venir. 

avatar

écrit par

Hugues Ranjard

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Publié le vendredi 22 mai 2020, mis à jour le vendredi 22 mai 2020

ENCORE CURIEUX ?