logo

Les news du weekend #3

Publié le 15/06/2020 par Jenny Lim
Janis>News>Les news du weekend #3>

Les news du weekend #3

 

Un concert des Flaming Lips avec des bulles géantes en plastique gonflables, annulation du fameux festival américain Coachella 2020, du changement dans le lexique utilisé par l’Académie des Grammys… Les news du weekend

 

Les groupes de musique continuent à innover pour jouer en cette période difficile et incertaine due à la pandémie du coronavirus : c’est le cas des Flaming Lips avec leurs bulles en plastique. En revanche, les organisateurs de Coachella ont, eux, préféré annuler le festival édition 2020 pour éviter une deuxième vague. On vous fait un recap’ des news musique du weekend ! 



 

Des bulles en plastique géantes pour respecter les gestes barrières au concert des Flaming Lips (vidéo)

 

A l’occasion de leur concert diffusé au Late Show de Stephen Colbert, le groupe de rock américain reconnu pour ses lives loufoques et uniques en leur genre, a joué sa chanson phare Race for the Prize, sortie en 1999 dans leur EP du même nom via Warner Records. Pour respecter les gestes barrières et la distanciation physique, rien de mieux selon le chanteur Wayne Coyne que des bulles géantes gonflables en plastique. Le public limité à une vingtaine de personnes a lui aussi pu profiter du live grâce à ces bulles, beaucoup plus amusantes que la technique des marquages au sol et beaucoup moins coûteuses que les combinaisons futuristes ! Regardez la vidéo. 

 


 

Giant bubbles keep @theflaminglips at a safe social distance for this performance of “Race For the Prize” #PlayAtHome pic.twitter.com/kJfZch8uQz

— A Late Show (@colbertlateshow) June 11, 2020


 
 

Coachella 2020 annulé à la déception de tous pour éviter une deuxième vague de contamination

 

Coachella, c’est the festival américain le plus attendu par les musiciens et les spectateurs. Quand on y va, on est quasi sûr de pouvoir y croiser des célébrités et surtout, la programmation est en général toujours assez folle (Rage Against the Machine, BROCKHAMPTON, Hatsune Miku, Thom Yorke, Joji, Frank Ocean, Lana Del Rey, Denzel Curry, (Sandy) Alex G, FKA twigs…). Ce festival d’arts et de musique qui s’étend sur deux weekend et qui prend place en avril dans la vallée de Coachella, en Californie, a été initialement lancé par le groupe Pearl Jam, avant de devenir le monstre qu’il est aujourd’hui. Malheureusement, les organisateurs du festival Goldenvoice (filiale de AEG Live) ont décidé d’abord de le reporter à octobre 2020 à cause du Covid-19, avant d’annoncer son annulation pour l’année 2020, à la plus grande déception des festivaliers. L’annulation a été annoncée par le responsable de la santé publique du comté de Riverside en Californie, pour éviter une deuxième vague de contamination. Il s’agit de la toute première année que le festival n’a pas lieu depuis son lancement en 1999. 
 


 




 

L’Académie des Grammys demande à ne plus utiliser le terme de “musique urbaine” 

 

A la suite des mouvements antiracistes lancés par l’industrie de la musique avec les hashtags #blackouttuesday et #theshowmustbepaused, plusieurs entités de la scène musicale ont fait des demandes pour des grands changements structurels : le terme “urbain” pour désigner le genre de “musique urbaine” est désormais banni par des maisons de disques comme Republic Records, mais aussi l’Académie des Grammys. Ce dernier compte également supprimer totalement certaines catégorisations. Le terme “urbain” est considéré par les manifestants comme raciste et obsolète et est vu comme un mot-parapluie pour parler du hip-hop et du R&B. 



 



 

Désormais, le “best urban contemporary album” sera renommé le “best progressive R&B album”, un changement d’appellation que la Recording Academy qualifie comme étant “une définition plus juste pour décrire les caractériques et mérites de la musique R&B.” Ce changement sera effectif dès la 63e cérémonie des Grammy Awards, prévue en janvier 2021. 
 

En revanche, le mot “urbain” sera toujours utilisé pour les catégories de musique latine, puisque le directeur de l’institution, Harvey Mason Jr., a expliqué que le mot "urbain" ne portait pas la même signification culturelle et connotation pour ces catégories de musique.  
 

Pour Tyler, the Creator, rappeur et producteur de musique noir-américain, le terme “urbain” est juste un euphémisme pour désigner le “N-word”. Ayant remporté un Grammy pour son inclassable cinquième album IGOR (2019, Columbia Records), il trouve ça dommage qu’on le mette dans la catégorie “rap” ou “urbain”, alors qu’il y a très peu de rap dans ses chansons. 
 

 


 
avatar

écrit par

Jenny Lim

Rédactrice pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Publié le lundi 15 juin 2020, mis à jour le lundi 15 juin 2020

ENCORE CURIEUX ?