logo

Changements de nom de scène ou de groupe : cadeau du ciel ou véritable honte ? Pour Alex G, ça a l'air d'aller

Publié le 17/06/2020 par Jenny Lim
Janis>News>Changements de nom de scène ou de groupe : cadeau du ciel ou véritable honte ? Pour Alex G, ça a l'air d'aller>

Changements de noms de scène ou de groupe : cadeau du ciel ou véritable honte ? Pour Alex G, ça a l'air d'aller

 

Actif sur la scène indie américaine depuis bien dix ans maintenant, Alexander Giannascoll, plus connu sous feu son nom de scène (Sandy) Alex G, a récemment rechangé son nom à Alex G









 

Il arrive parfois à des groupes de musique de changer de nom, lors de leurs débuts ou même lorsqu’ils commencent à devenir connus (pour le bien de tous, parfois, soyons honnêtes) : on pense à Radiohead, connu initialement comme On a Friday, avant d’adopter leur nom actuel en référence à la chanson des Talking Heads. Mais rares sont ceux qui changent de nom, puis décident de revenir à leur appellation d’origine. 


 



 

C’est le cas pourtant d’Alex G, ce musicien basé à Philadelphie qui a réuni ses premiers fans avec la plateforme Bandcamp, où il postait en 2010 ses premières compositions en mode DIY, dans son home studio. Depuis, il a signé un contrat avec le label indépendant anglais Domino Recording Company en 2015 et a sorti huit albums, dont le dernier est sorti l’année dernière, House of Sugar

 

Pour résumer la chronologie de son nom de scène, rien de mieux qu’un petit schéma très simple : 
 

 



 

L’histoire raconte que son changement de nom en 2017 était sans doute dû au fait qu’il existe en fait un autre musicien, enfin, une musicienne en l'occurrence ici, qui porte aussi comme nom de scène Alex G. On peut même la retrouver sur Google Images en descendant un peu dans la recherche : vous arrivez à la trouver ?


 



 

Personnellement, on aimait bien la petite touche des parenthèses, mais on vous avoue avoir été incapables de retenir où elles étaient placées : Alex (Sandy) G ? Alex G (Sandy) ? Sandy (Alex) G ? Pourtant, c’est pas bien difficile à retenir… 

 

A part la transformation On a Friday à Radiohead, qui fait un peu transformation chenille à papillon, il y en a eu bien d’autres dans le monde de la musique qui ont marqué les esprits. Les Beach Boys étaient The Pendletons à l’origine, avant que leur label ne décide de changer leur nom à la sortie de leur tout premier single Surfin’. Autre exemple : le groupe Pearl Jam s’appelait initialement Mookie Blaylock, en référence au joueur de basket professionnel américain du même nom. Et enfin, les Pink Floyd n’ont pas toujours eu un nom aussi sexy : ils avaient, à une (malheureuse) période, comme nom de groupe The Tea Set. Peut-on vraiment dire que c'était mieux avant ?


 




 
avatar

écrit par

Jenny Lim

Rédactrice pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Publié le mercredi 17 juin 2020, mis à jour le jeudi 18 juin 2020

ENCORE CURIEUX ?