logo

Le morceau du jour : La reprise de Pushin' Too Hard de Nick Waterhouse

Publié le 12/11/2020 par Maëva Vincent
Janis>News>Le morceau du jour : La reprise de Pushin' Too Hard de Nick Waterhouse>

Le morceau du Jour : La reprise de Pushin' Too Hard de Nick Waterhouse.

 

C'est avec surprise que nous découvrons la reprise du titre Pushin' Too Hard des Seeds par Nick Waterhouse, artiste californien en pleine conquête de l'industrie musicale.

 


Nick Waterhouse | Morning Becomes Eclectic | KCRW



Si vous ne connaissez pas encore Nick Waterhouse, on vous le présente en quelques lignes : jeune trentenaire influencé par les groupes de rock des années 50/60 comme les Beach Boys. Musicien, mais aussi compositeur et producteur ; c'est lui qui produit les album de Allah-Las, musiciens de même influence californienne qu'on vous conseille fortement.

Nick Waterhouse c'est aussi cet album éponyme (Nick Waterhouse publié en 2019) qui nous plonge dans une Amérique authentique des sixties, en pleine transformation éthique. C'est précisément pendant cette période post seconde guerre mondiale que sort Pushin' Too Hard, le titre le plus populaire des Seeds.

 


Nick Waterhouse interprète seul le morceau lorsque les Seeds préfèrent plusieurs voix. Il se démarque aussi en laissant de côté la rapidité rythmique de la version originale pour apporter un aspect plus funk. Quant à la manière dont sont chantés les chœurs, cela ne semble pas trop différer. On vous laisse en juger !

 


Dans mes souvenirs, le clip des Seeds est une vidéo marquante de mon adolescence ; on y voit un groupe un peu bizarre – Sky Saxon porte un ensemble moulant bleu électrique avec une cape qui rendrait jaloux Captain America - qui dérange quelques spectateurs mais qui met en transe une femme. À mon sens, cela marque parfaitement la fêlure générationnelle de ces années-là, même si c'est un peu cliché désormais : les jeunes aiment le rock, les vieux n'y comprennent rien. Bon, on conçoit que des paroles à propos de sexe et de drogue ne rassurent pas à l'époque. Pour la petite histoire, il paraît que ce titre a été écrit par Sky Saxon, leader du groupe, lorsqu'il en avait ras-le-bol d'attendre sa copine devant un supermarché.


Ce quatuor a eu une carrière intense: un succès qui naît rapidement et qui s'éteint à la même vitesse ; c'est-à-dire, l'histoire de 18 mois. Pour autant, ce titre est celui qui leur permet la célébrité en 1967 et il reste indéniablement un de nos classiques. Pour preuve, il a déjà été repris plusieurs fois par des artistes tels que The Bangles ou King Gizzard & The Lizard Wizard.

 


Ce qu'on aime de ce morceau c'est ce rythme fougueux, de plus en plus intense, qui donne envie d'envoyer valser notre bureau de télétravail. C'est sauvage et carrément entêtant. Merci à Nick d'avoir redonné une petite beauté à cet incontournable.

Et puisque Janis c'est aussi le goût de la curiosité musicale, on vous propose d'écouter un autre titre du chanteur. Une musique pleine de sensualité, juste pour votre petit plaisir personnel.

 

 

avatar

écrit par

Maëva Vincent

Rédactrice pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Publié le jeudi 12 novembre 2020, mis à jour le jeudi 12 novembre 2020

ENCORE CURIEUX ?