logo

La légende Fela Kuti nominé pour être intronisé au Rock & Roll Hall of Fame

Publié le 18/02/2021 par Maxim Ginoux
Janis>News>La légende Fela Kuti nominé pour être intronisé au Rock & Roll Hall of Fame>

La légende Fela Kuti nominé pour être intronisé au Rock & Roll Hall of Fame

 

Le pionnier de l'afrobeat Fela Kuti a été nominé pour être intronisé au Rock and Roll Hall of Fame à Cleveland, Ohio. Le musicien nigérian figure donc enfin sur la liste des nominés de cette année, plus de deux décennies après sa mort. Il a été mis en avant aux côtés de 15 autres artistes dont Jay-Z, Dionne Warwick ou encore Kate Bush.

 

Une image contenant personneDescription générée automatiquement


Fela Kuti est un multi instrumentaliste et chanteur nigérian. Il nait en 1938 à Abeokuta dans une famille plutôt bourgeoise, qui l’initie très tôt à la musique et à la politique. En 1958, à l’âge de 20 ans il quitte son pays pour se rendre à Londres afin de finir ses études. Il y découvre le jazz et fait ses premiers pas sur scènes, sur lesquelles on voit déjà ses influences. 

Il rentre chez lui en 1963, accompagné de sa femme qu’il a rencontré à Londres et avec laquelle il a un fils, Femi Kuti. Il continue sa carrière de musicien qui peine à décoller. Mais c’est en 1969 que tout va changer.

Lors d’une tournée aux États-Unis avec son groupe Koola Lobitos, il fait la rencontre de Sandra Izsadore, qui milite pour les droits des personnes noires. Elle lui fait découvrir le militantisme pour des causes justes et Malcolm X. La vision de Fela Kuti va changer. 

Fela Kuti rentre alors au Nigéria dans l’espoir de faire bouger les choses. Il s’engage contre la corruption, la dictature et le pouvoir des multinationales dans son pays. Il utilise sa musique pour combattre les idées du pouvoir et devient le père fondateur de l’afrobeat, un mélange de jazz, de soul, le tout intimement lié aux rythmes locaux.

 

Une image contenant mur, intérieur, personneDescription générée automatiquement


Il va plus loin dans son combat et se présente aux élections présidentielles du Nigéria en 1983, avec son parti le MOP – Movement Of People. Il est finalement arrêté avant les élections pour possession de drogues et s’enfuit aux États-Unis. Il est de nouveau arrêté à l’aéroport et est envoyé en prison. C’est lors du renversement de la dictature en 1986 qu’il est libéré.

Fela Kuti meurt finalement en 1997, après avoir combattu le SIDA dans les dernières années de sa vie. La prison et les sévices qu’il y a subis l’avaient aussi grandement affaibli.

Il laisse derrière lui un héritage colossal. Un nouveau genre de musique, qui continue d’exister, porté par Femi Kuti, son propre fils. 
 

Une image contenant personne, intérieur, musiqueDescription générée automatiquement
 

Mais aussi et surtout, Fela Kuto est toujours dans l’esprit des gens au Nigéria, comme un homme combattif, qui ne se laisse pas faire devant une dictature. La population nigérianne a depuis gardé cet esprit, pour se battre chaque jour pour leur liberté. Comme beaucoup d’artistes issu d’une minorité, il laisse derrière lui un message de paix, de force et de courage.


 

Pour voter pour son intronisation au Rock and Roll Hall of Fame, c’est ici







 

avatar

écrit par

Maxim Ginoux

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Publié le jeudi 18 février 2021, mis à jour le jeudi 18 février 2021

ENCORE CURIEUX ?