logo

John Lennon/Paul McCartney : Amour conflictuel / Chapitre 1/5

Publié le 31/03/2020 par Hugues Ranjard
Janis>Series> John Lennon/Paul McCartney : Amour conflictuel / Chapitre 1/5>

 John Lennon/Paul McCartney : Amour conflictuel/ Chapitre 1


On connait tous le duo Lennon/ McCartney et leur contribution à l’histoire de la musique mondiale à travers les Beatles et leurs carrières solos. L’un rime bien souvent avec l’autre. C’est l’histoire de deux potos de Liverpool rencontrés quand ils avaient respectivement 16 et 15 ans le 6 juillet 1957, date clef. Entre symbiose totale et déchirement, retour sur une relation conflictuelle et mythique.  

    



Chapitre 1 : La rencontre 

 

C’est donc à l’été 1957 que la magie opère, Lennon alors 16 ans et leader de son groupe The Quarrymen donne un concert à l’église St Peters. Dur à imaginer en pensant aux futurs dérapages de John concernant la religion… 

Ce jour-là Paul McCartney âgé de 15 ans saute sur l’occasion et entame une conversation avec John après l’avoir vu jouer. Il lui joue quelques morceaux et montre un sacré savoir-faire à la guitare. Lennon se la joue nonchalant mais est au fond totalement impressionné et lui demande de rejoindre le groupe. John Lennon dira plus tard : “C’est à partir du moment où j’ai rencontré Paul que les choses se sont mises à avancer”. Tu m'étonnes. 


On peut bien dire que ce jour a tout changé en sachant que c’est plus tard McCartney qui présentera George Harrison à John. Très vite une relation se tisse, les deux sèchent les cours et se retrouvent pour écouter des disques (bien souvent le King Elvis) et jouer l’un face à l’autre, guitare en main. 

 



On doit une fière chandelle à Paul McCartney qui a véritablement appris cet instrument à John (il ne jouait à la base que 2 accords sur un banjo à cinq cordes désaccordées…) et l’a initié à la composition.

 



 

Cependant, il est désormais connu que les deux copains ne tenaient pas toujours une guitare en main. Paul McCartney du haut de ses 76 ans a raconté une anecdote plutôt innatendue… Une bonne soirée entre copains.

Il dit “ Nous étions un petit groupe à la maison de John. Au lieu de nous saouler et de faire la fête, nous étions tous dans ces chaises, les lumières éteintes et quelqu'un a commencé à se masturber, alors on l’a tous fait.” Il est également mentionné qu’ils fantasmaient sur notre Brigitte Bardot nationale pendant l’acte et que John a mentionné le nom Winston Churchill pour calmer les hostilités… Après tout, ils étaient juste des gamins normaux.







 

C'est un sujet moins rigolo que la branlette qui va les rapprocher encore plus. Julia, la mère de John est renversée par une voiture en 1958. Paul avait quant à lui perdu sa mère deux ans auparavant. Ce point commun va jouer dans leur relation à venir. 

Les deux auraient écrit une centaine de chansons entre 57 et 62, début de l’apogée des Beatles. La décision est vite prise de créditer  leurs compositions sous le nom Lennon-McCartney ce qui sera sujet à problème plus tard. 

La suite la semaine prochaine dans le chapitre 2 : Le succès, Lennon/McCartney au sommet. 

 

avatar

écrit par

Hugues Ranjard

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Publié le mardi 31 mars 2020, mis à jour le mercredi 6 mai 2020

ENCORE CURIEUX ?