logo

Mid sixties : Bob Dylan passe à l'électrique / Chapitre 2 : 1965, Dylan branche sa guitare

Publié le 02/06/2020 par Hugues Ranjard
Janis>Series> Mid sixties : Bob Dylan passe à l'électrique / Chapitre 2 : 1965, Dylan branche sa guitare>

1965, Dylan branche sa guitare. 

 
 


C’est officiellement en 1965 que le genre dit folk-rock apparaît grâce au groupe The Byrds et leur reprise de Mr. Tambourine Man de Dylan sorti quelques mois plus tôt. Cette reprise, qui sera numéro une des charts américaine fera des Byrds le premier groupe à rivaliser avec l’invasion britannique. 

 


C’est l’album Bringing It All Back Home daté de 1965 qui marque le premier changement de direction de Bob Dylan. L’album est mi-acoustique mi-électrique et Dylan se trouvera déjà boudé par son public de puristes folk qui voit en lui une perversion. L’album ne figure qu'à la 6ᵉ place des charts aux États-Unis alors qu’il est classé numéro 1 au Royaume-Uni. Et pourtant, cet album tente d’allier folk et rock… Avec ce disque, Dylan montre une volonté de tracer sa propre voix, suivre ses envies plutôt que les attentes de son public. Ces vers du morceau Maggie's farm en témoignent :

 

Well, I try my best
To be just like I am
But everybody wants you
To be just like them 

 

 

Seulement trois mois après le folk “électrisé” de Bringing It All Back Home sort le classique Highway 61 Revisited. Les orgues et autres guitares électriques incisives sont au rendez-vous. Bobby n’a tout de même pas oublié son précieux harmonica qu’il fait sonner avec encore plus de puissance que dans le passé. 

 


Les textes sont plus imagés et abstraits, ce qui signifie une nouvelle rupture avec la folk. Dylan montre au monde entier l’étendue de son génie qui ne se résume pas seulement à ses “protest songs” accompagnées de sa guitare folk et son harmonica. La sortie du classique Like a Rolling Stone marque le réel tournant de 1965, une révolution.

Les 50 couplets prévus à l’origine finiront tout de même avec un morceau de plus de six minutes qui va casser les codes de l’époque. Un morceau devait durer environ 3 min afin d'être passé à la radio. Avec Like a Rolling Stone, Bob Dylan a donc ouvert la voie à la musique expérimentale et progressive qui se dégageait alors des standards attendus. Malgré les protestations de son public d’origine, Like a Rolling Stone finira deuxième des charts américaine.

 


Durant une conférence de presse (géniale) à San Francisco, Dylan, 24 ans, la clope au bec dit ne pas faire de musique folk-rock. Quand on lui demande ce qu’est alors sa musique, il utilise les termes de “vision music” et “mathematical music”. Ça en dit long sur la complexité du personnage, et de sa musique.  


 

La suite la semaine prochaine dans le chapitre 3 : Le Newport Festival, un tournant. 




 

 

avatar

écrit par

Hugues Ranjard

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Publié le mardi 2 juin 2020, mis à jour le mardi 2 juin 2020

ENCORE CURIEUX ?