logo

John Lennon/Paul McCartney : Amour conflictuel/ Chapitre 4/5

Publié le 27/04/2020 par Hugues Ranjard
Janis>Series> John Lennon/Paul McCartney : Amour conflictuel/ Chapitre 4/5>

Les années solos et tacles à distance

 


Après la dissolution des Beatles, Paul et John se sont livrés une petite guerre : “Qui a écrit quoi ?”. McCartney estime par exemple avoir participé à 30 % de la composition de la chanson Help! reconnu pour être une pièce unique de John. Même chose pour ce dernier qui affirme en 1972 avoir écrit 70 % de Eleanor Rigby. 

En 1971, Paul McCartney sort l’album Ram, son chef-d'œuvre en solo. Dans les deux premiers morceaux, John Lennon est clairement visé. Dans la chanson Too Many People, il dit :

 

That was your first mistake,
You took your lucky break and broke it in two,
Now what can be done for you?
You broke it in two”. 

 

Le morceau suivant, 3 legs dit : 

 

Well when I thought, well I thought
When I thought you was my friend (when I thought I could call you my friend)
When I thought, when I thought
When I thought you was my friend (when I thought I could call you my friend)
But you let me down, put my heart around the bend

 

Ici le message est bien clair, un brin plus triste et mélancolique. Pour couronner le tout, une photo à l'intérieur de la pochette de l’album montre deux scarabées en levrette, la question est : Qui baise qui ?



 

 

Un peu comme la correspondance amoureuse en chansons entre Véronique Sanson et Michel Berger, John va y aller de sa réponse. C’est à travers le méga classique album Imagine que John répond avec la chanson How Do You Sleep en s’attaquant à Paul et à son mode de vie avec agressivité. Le texte parle de lui-même avec des phrases chocs comme : 

 

Those freaks was right when they said you was dead
The one mistake you made was in your head

 

The only thing you done was yesterday 
And since you’ve gone you’re just another day

 

On peut apercevoir dans le Film Imagine, qui immortalise les sessions de l’album John présenter ce morceau à George Harrison (qui joue sur tout l'album). Tout fier, John lâche un “That’s the nasty one” suivit d’un  “You cunt” durant la session…  

 

 


Mais ce n’est pas tout. Lennon a aussi parodié une photo  de l’album Ram ou ce dernier chevauchait un bélier. John se met lui en scène avec un cochon et glisse cette carte postale dans la pochette d’Imagine… Cadeau.



 


Paul s’est attristé de cette violence et il y avait de quoi. D’autant plus que peu de temps avant la sortie d’Imagine, il avait sorti le morceau Dear Friend au texte bien plus tendre dans l’album Wild Life des Wings. Alerte chef-d'œuvre 

 





Dear friend, what's the time?
Is this really the borderline?
Does it really mean so much to you
Are you afraid, or is it true?

Dear friend, throw the wine,
I'm in love with a friend of mine.
Really truly, young and newly wed.
Are you a fool, or is it true? Are you afraid, or is it true ?

 
 


La suite la semaine prochaine dans l'ultime chapitre de la série : Réconciliation et fantôme.

avatar

écrit par

Hugues Ranjard

Rédacteur pour Janis, nouveau média 100% musique lancé par LiveTonight

Publié le lundi 27 avril 2020, mis à jour le mercredi 6 mai 2020

ENCORE CURIEUX ?